Château Pradeaux

C'est en 1752 que Jean-Marie-Etienne Portalis hérite de sa grand-mère la propriété familiale du Château Pradeaux. La Révolution de 1789 voit le domaine détruit et la crise du phylloxera dévastera également une partie du vignoble contraignant la famille Portalis à délaisser l'exploitation de vin. C'est au cours de la Seconde Guerre mondiale qu'Arlette Portalis ainsi que sa mère réhabilite le domaine. C'est son descendant Cyrille qui hérite ensuite de l'exploitation et qui travaille depuis les vignobles du domaine afin de proposer une gamme étendue de vins issus de l'appellation Bandol.

Affichage : Vignette - Details